Connect with us

Economie

Papernest, une start-up qui mise sur les V.I.E

La jeune pousse française créée en 2015 a pour but de faciliter les démarches administratives lors des déménagements. Implantée à Paris et Barcelone, elle emploie de nombreux V.I.E en Espagne, notamment pour développer son marché local et international.

Publié

on

Électricité, gaz, box internet, mobile, Netflix, salle de sport, Pass Navigo.… papernest est la solution qui permet gratuitement aux particuliers de centraliser, simplifier et optimiser la gestion de leurs contrats et abonnements. La société est membre de la « French Tech 120 », un programme français d’accompagnement public à destination des start-up en hypercroissance. « Deux ans après la création de l’entreprise, nous avons fait le choix de nous développer sur le marché espagnol, témoigne Quentin Navellou, qui dirige les équipes marketing. À cet effet, nous avons ouvert un premier bureau à Barcelone en 2018. Le succès de papernest en Espagne et l’ouverture de nouveaux marchés européens a rapidement fait passer ce bureau d’une simple antenne à un hub stratégique concentrant toutes nos activités clés, en lien avec notre expansion internationale .» À cette époque, la majorité des embauches réalisées étaient en contrat local et destinées à des profils expérimentés habitant déjà à Barcelone.

Environnement international

La direction de la société a alors ressenti le besoin d’une plus grande coordination entre ses équipes parisiennes et espagnoles, notamment pour accélérer le développement de ses partenariats avec les fournisseurs espagnols, en particulier énergéticiens. « Il fallait recruter de jeunes diplômés actifs, parlant plusieurs langues et attirés par un environnement de travail international pour porter cette expansion », se souvient M. Navellou. Le V.I.E permet à ces profils de travailler à l’international dans un contexte sécurisant, avec à la fois une mutuelle santé à haut niveau de couverture, des modalités de rémunération définies par Business France qui reflètent les disparités de pouvoir d’achat et dont le montant est connu à l’avance. Les années de V.I.E sont aussi prises en compte dans le calcul du nombre de trimestres des pensions de retraite. « Ces avantages nous ont permis de recruter très rapidement des collaborateurs aux profils internationaux, s’intégrant très rapidement à notre culture d’entreprise et avec un potentiel de progression en lien avec la croissance exponentielle de l’entreprise», poursuit le Français.

Pérennité du modèle

Le recrutement du premier V.I.E en Espagne remonte à 2018 chez papernest. Rattaché directement à un membre du comité de direction, il a réalisé le début de sa formation à Paris avant que ne lui soient confiées les clés de l’accélération sur le marché ibérique. « Son dynamisme et la qualité de sa formation initiale nous ont convaincus de la pérennité du modèle en tant que vivier de recrutement pour des talents !», s’enthousiasme Quentin Navellou. La majorité des Volontaires sont amenés à travailler au développement des activités de la start-up sur ses marchés internationaux : italien, anglais, allemand… Les V.I.E évoluent dans la plupart des départements stratégiques : marketing, vente, partenariats, métiers autour de la croissance et de la science de la donnée.

Développement de l’activité commerciale, nouvelles opportunités dans un pays, nouveau produit…, papernest souhaite continuer à associer les contrats V.I.E au développement de l’entreprise. « C’est au cœur de notre stratégie, résume Quentin Navellou : nous explorons constamment de nouveaux produits et leviers de croissance. En permettant de recruter d’excellents profils sur des missions très spécifiques, le V.I.E offre un cadre privilégié à l’exploration de ces différentes possibilités. » L’ambition de papernest repose aussi sur la culture de l’innovation. À ce titre, le V.I.E a l’avantage de créer du renouvellement dans les équipes ; chacun apporte un regard et un souffle nouveaux sur ces différents projets le temps de sa mission.

Forte valeur ajoutée

«Le V.I.E nous permet d’offrir aux jeunes diplômés et actifs une expérience professionnelle à l’étranger. C’est aussi le cas au plan personnel, les Volontaires bénéficiant d’une réelle qualité de vie et de la présence d’une forte communauté V.I.E», détaille M. Navellou. Plus globalement, papernest est engagée dans une politique de croissance qui passe par le recrutement et la formation continue de centaines de collaborateurs chaque année. «Nous avons maintenu ce rythme et, avec la sortie de crise, nous allons l’amplifier, assure M. Navellou. De manière générale, nous avons à cœur de pérenniser ces talents qui sont aussi les artisans de notre forte croissance.» Ainsi, début juillet, plus d’une dizaine d’entre eux seront en contrat local à la suite de leur V.I.E.  Par ailleurs, le système de chèque relance V.I.E mis en place par Business France et le gouvernement français a permis à la start-up de compenser certaines difficultés inhérentes à la crise sanitaire.

Convaincu par l’apport de cette formule, le Français invite d’ailleurs les autres entreprises tricolores à rejoindre le mouvement et à ne pas hésiter à accueillir ces missions propices à l’expansion de leurs activités vers de nouveaux marchés. Pour les jeunes, il s’agit d’une opportunité en or. Le V.I.E leur permet de vivre l’expérience de l’étranger en bénéficiant de nombreux avantages opérationnels, en s’appuyant sur un encadrement complet au sein d’une communauté particulièrement dynamique.

Lui écrire : quentin.navellou@papernest.com

 

> Success Story : Alma Cordier Morillo, cheffe d’équipe sur le marché espagnol

Après un parcours jalonné d’une prépa littéraire et d’une licence d’anglais, Alma s’est réorientée vers une école de commerce, au sein de Kedge Business School. Attirée par la dimension humaine de la relation client, elle a intégré papernest pour se former au métier des ventes. Comme tous les V.I.E du département, elle a été initiée à toutes les techniques de ventes, la gestion des objectifs, la maîtrise d’outils comme Hubspot ou les parcours client. Bilingue et familière de la culture espagnole grâce à une mère espagnole, elle a progressé rapidement et s’est vu chargée de lancer le marché local. Après une phase d’étude de ce nouveau marché pour comprendre les spécificités, rencontrer les acteurs locaux, appréhender la culture et le profil des clients, Alma Cordier Morillo s’est attachée à prendre en compte les spécificités locales en adaptant la communication et le produit à l’aide des équipes techniques. Enfin, est arrivée la phase d’implantation qui consiste à prospecter et convaincre les partenaires, mettre en place les différents process, construire l’équipe en identifiant les profils pertinents sur ce marché spécifique (cursus, qualifications, qualités, etc.). Alma a acquis des compétences et gagné en confiance de manière spectaculaire au fil de ces deux ans. À l’issue de son V.I.E, la jeune femme a été recrutée en CDI pour prendre la tête de l’équipe de commerciaux sur le marché espagnol. Elle a su transmettre son enthousiasme et ses qualités professionnelles aux dix profils espagnols et catalans dont elle est aujourd’hui la manager.

> Gianluca Poto, responsable des partenariats de papernest en Italie.

« Je viens de Pesaro, en Italie. J’ai étudié en école de commerce à la Università degli Studi di Modena e Reggio Emilia en Italie, à l’Universitat Mannheim en Allemagne, puis à l’Essec en France. Après une première expérience en conseil à Paris, j’ai souhaité repartir à l’étranger, en Espagne spécifiquement. J’ai rejoint papernest en V.I.E à Barcelone parce que la mission m’intéressait énormément. Mon challenge : conquérir le marché italien. Par ailleurs, les conditions et avantages qu’offrait le V.I.E m’ont fait choisir ce contrat plutôt que d’autres offres que j’avais. » vues à Barcelone. »

Populaire